Violents orages du mercredi 30 mai : la commune va demander la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle

31/05/2018

Comme beaucoup de communes de l’ouest toulousain, Plaisance du Touch a été particulièrement touchée, mercredi 30 mai, en début de soirée, par un orage d’une rare intensité. En deux heures, ce sont près de 55 mm d’eau de pluies qui se sont déversés sur la commune, soit près de 55 litres au m².  Les impacts de ces fortes précipitations ont été d’autant plus important que les sols sont déjà saturés d’eau. Il faut savoir que le cumul des pluies enregistré pour ce mois de mai 2018 s’établit à 215 mm alors qu’en mai, la hauteur de pluie ne dépasse généralement pas 60 à 70 mm.

Face à cette situation exceptionnelle, les services techniques municipaux, conjointement avec la police municipale, sont intervenus, jusque tard dans la nuit, pour sécuriser les voiries et faciliter l’évacuation des eaux. Pendant plusieurs heures, une équipe de cinq agents municipaux, avec le renfort de la Police municipale, ont donc sillonné la commune afin de procéder à la fermeture des voiries impraticables, mettre en place les déviations et rétablir la circulation une fois les conditions redevenues normales. Des interventions ont été effectuées rue des Ecoles, rue de l’Ancienne Gare, rue de la Hille, rue de Beoulaygue, rue de la Traverse, rue de la Justice, rue du Limousin, rue de Quéfès et des contrôles ont également été faits Chemin du Nébout, chemin de la Béguère, route de Lamasquère, rue des Aloès et également au niveau du RD 632. Par ailleurs, le secteur de la place Bombail a fait l’objet d’une surveillance particulière de la part de la Police municipale avec le concours de la Gendarmerie nationale.

Les services techniques ont également dégagé plusieurs avaloirs obstrués par des feuilles d’arbres et différents types de débris charriés par les eaux de ruissellement. Les campagnes de curetage des têtes de buses qui avait été réalisées cet hiver au niveau des rues de la Justice, du Limousin, de Terris, de la Traverse, de Bourgogne et du Nébout se sont révélées, a posteriori, hautement justifiées. Dans ce secteur, les fossés ont pleinement joué leur rôle et les dégâts, liés au ruissellement des eaux sur les chaussées, sont restés limités.

A la demande de M. le Maire, Monsieur Joseph Pellegrino, adjoint au maire en charges des travaux, accompagnés du directeur des services techniques de la ville, pour faire un premier état des dégâts réels. Si plusieurs commerces de la rue des Ecoles ont été inondés, l’inadaptation du réseau d’évacuation des eaux pluviales propre à leur immeuble a été un facteur aggravant. Les parkings souterrains de Bombail 1 et de Bombail 2 ont été également inondés - et le sont encore - car les pompes de relevage qui devraient permettre d’évacuer l’eau n’ont pas fonctionné. 

Pour faciliter l’indemnisation des Plaisançois qui auraient eu à subir des dégâts à la suite de cet orage, la commune va demander la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle. Déjà, en complément de la déclaration de votre sinistre que vous pouvez adresser à votre assurance, vous pouvez joindre une attestation d’intempérie, qui vous sera délivrée en mairie ou en appelant le : 05 62 13 52 56.

 

Actualités récentes

1er déclenchement de la sonnerie d'alarme le mercredi 3 octobre 2018

03/10/2018

Le déclenchement de la sonnerie d'alarme aura lieu ce mercredi 3 octobre 2018 à 12h. Cette sonnerie retentira désormais tous les 1ers mercredi...

Lire la suite

Attention : Faux démarcheurs

07/09/2017

La Ville n'a habilité aucune société pour du démarchage à domicile. Les conseils à suivre !

Lire la suite

Services & démarches