Le Maire de Plaisance-du-Touch a annoncé lors du dernier Conseil municipal qu'il démissionnait de son mandat

20/12/2018

Chère Plaisançoise, Cher Plaisançois,

2019 sera la dernière année de la mandature municipale que les élus qui m’entourent et moi-même exerçons depuis cinq ans. Il n’est pas encore le moment de dresser le bilan de notre action ni de vous présenter les grands axes du projet qui nous mobilisera pour les six prochaines années.

2019 marquera aussi le 30e anniversaire de ma première élection aux fonctions de maire de Plaisance-du-Touch, c’était le 19 mars 1989. Durant ces trente années, je n’ai pas eu d’autres ambitions que de défendre l’intérêt général, de servir notre commune, de répondre à vos attentes et aux besoins que vous pouviez exprimer. J’ai donné le meilleur de moi-même et je crois pouvoir dire que vous m’avez jugé à la hauteur de la tâche. A chacune des élections où je me suis présenté devant vous pour solliciter vos suffrages, vous avez eu à cœur, à chaque fois, de me renouveler votre confiance.

En 1989, l’essentiel des habitations se concentraient dans le cœur de la bastide, sur les coteaux et autour du quartier Campagne. La commune comptait plus de chemins que de rues dignes de ce nom. La périphérie de Toulouse n’avait pas encore connu ces extensions urbaines que nous connaissons aujourd’hui.

Nous avons su à Plaisance accompagner l’extraordinaire expansion de l’agglomération toulousaine, sans rien renier des atouts et du charme de notre village. Nous avons pris notre juste part des responsabilités que nous conférait la formidable attractivité de la capitale de l’aéronautique française. Nous nous sommes efforcés d’accueillir, le mieux que nous le pouvions, toutes ces familles qui faisaient le choix de venir s’installer dans notre commune, sans laisser personne sur le bord du chemin. Nous n’avons d’ailleurs pas hésité à répondre positivement aux responsables du foyer de vie pour personnes handicapées Eole et aux dirigeants de l’entreprise adaptée Gestform quand ils nous ont sollicité pour venir s’installer à Plaisance.

Nous nous sommes toujours attachés à ce que notre commune reste agréable à vivre.

L’aménagement des quartiers anciens et la construction de nouveaux quartiers ont été pensés pour que chaque Plaisançois, qu’il soit propriétaire ou locataire, puisse trouver un habitat qui corresponde à ses aspirations, tout en bénéficiant de commerces de proximité et surtout de services publics susceptibles de répondre à ses attentes. Il en a été ainsi à Rivière où alternent les pavillons et les petits collectifs, les équipements publics comme la Maison des Associations et le groupe scolaire, une zone commerciale et un pôle de services qui s’étend aujourd’hui jusqu’au Centre Bernadet. Le quartier de Monestié a également été conçu dans cet esprit, autour d’un vaste complexe culturel et sportif, des écoles Pauline Kergomard et Jacques Prévert et des locaux de la Gendarmerie nationale.

Ainsi, de 10 000 habitants en 1989, Plaisance s’est progressivement enrichie de 8 000 habitants supplémentaires - ce qui correspond à la construction somme toute raisonnable d’environ 120 logements par an - offrant à chacun la possibilité de s’intégrer pleinement et de trouver toute sa place au sein de notre commune.

Pour faire face à l’arrivée de ces nouvelles familles, nous avons pris soin d’ajuster nos capacités d’accueil des 0-3 ans aux besoins des parents, ce qui nous a conduit à ouvrir les multi-accueils « Le Train des Bambins » et « Trotte Menu », à créer le RAM et à financer trente-cinq places au sein de crèches d’entreprise.

A la maternelle Pauline Kergomard et à l’école Marcel Pagnol, qui étaient regroupées à l’époque sur un même site, et à la maternelle 3 Pommes, se sont ajoutés trois nouveaux groupes scolaires. Et des animations périscolaires, tant ludiques qu’éducatives ont été mises en place pour renforcer les chances de chaque élève de réussir sa scolarité. De nouveaux équipements culturels et installations sportives ont également vu le jour sur la commune, comme le gymnase Rivière, la salle Maurice Cor ou le terrain synthétique pour ne prendre que quelques exemples et surtout l’Espace Monestié, avec sa salle de spectacle L’Onyx et le cinéma Ciné Plaisance.

Durant toutes ces années, nous avons voulu donner la priorité à l’éducation et permettre à chacun de s’épanouir en ayant la possibilité d’accéder à des formes de culture aussi diverses qu’enrichissantes, ou de pratiquer une large palette de disciplines sportives, dans des installations spécifiques ou des locaux associatifs adaptés. Et nous avons réussi à conserver à Plaisance ce cadre de vie qui équilibre harmonieusement zones bâties et espaces naturels et agricoles.

Aucune construction nouvelle n’a été autorisée sur des terrains qui n’avaient pas été classés comme constructibles dans le plan local d’urbanisme adopté en 2005.
Par ailleurs, avec encore ce souci de conserver à notre village les traits distinctifs de son paysage, la commune s’est rendue propriétaire de plus de 70 ha, aujourd’hui mis à la disposition d’agriculteurs plaisançois, de 20 ha dédiés aux loisirs et d’une centaine d’hectares qui constitue des réserves foncières pour l’avenir. Autant de parcelles protégées aujourd’hui de la convoitise des promoteurs. C’est dans ce même temps que nous avons également réalisé le réseau de liaisons douces et de pistes cyclables que vous êtes nombreux aujourd’hui à emprunter à pied ou à vélo.

Pour être en mesure de maîtriser notre développement, encore fallait-il que nous nous en donnions les moyens, et en particulier financiers. L’aménagement de la zone économique de la Ménude a largement contribué à la création de plus de 3 500 emplois de proximité sur la commune. Les recettes fiscales qui en découlent concourent au financement de l’ensemble des dispositifs qui participent au « bien vivre » à Plaisance.

Le soutien aux associations, les cours dispensés au sein d’une Ecole des Arts entièrement réhabilitée, la prévention jeunesse, les activités proposées aux seniors, ou encore l’animation de la ville ou l’entretien de nos rues et de nos espaces verts doivent beaucoup aux contributions versées par les entreprises implantées sur la commune. Avec la Ménude, nous avons pu maintenir le haut niveau de nos services publics ou moderniser nos équipements, sans augmenter les impôts locaux dont les taux sont restés inchangés, depuis 2008 pour la taxe d’habitation, et depuis 2011 pour la taxe foncière.

Surtout, ce qu’il m’est toujours apparu essentiel de préserver, c’est cet esprit « village » qu’incarne si bien aujourd’hui la place Bombail, remodelée en 2014 et cœur vivant de notre bastide. Nous partageons, je le sais, les uns et les autres, ce sentiment assez indéfinissable d’appartenir, loin de l’anonymat qui prévaut dans les villes qui ont grandi trop vite, à une même communauté de vie.

Attentive à l’épanouissement de chacun et en particulier des enfants et des jeunes, soucieuse du bien-être de ses aînés, dotée d’équipements culturels et sportifs de qualité et riche d’un environnement naturel exceptionnel, Plaisance est en phase avec les enjeux de notre temps. Le centre de formation des apprentis des Compagnons du Tour de France sur le plateau de la Ménude rayonne sur toute la région. L’ouverture dans quelques semaines de la ligne Linéo 3, que nous préparons depuis plusieurs années maintenant, renforcera plus encore l’attractivité de notre ville.

Cet attachement à notre commune, cette même vision que nous portons sur notre avenir, ont été, tout au long de ces trente dernières années, le ciment de notre cohésion. A Plaisance, c’est toujours le consensus qui a primé sur la division, l’intérêt général sur les intérêts particuliers, l’esprit de responsabilité sur les tentations aventureuses. Ainsi, nous avons pu, ensemble, préserver l’essentiel et réaliser les projets qui vous paraissaient importants. Cela doit continuer.

Je fais confiance à l’équipe municipale qui m’entoure pour poursuivre avec vous ce travail. Pour ma part, j’ai pris la décision de démissionner de mon mandat de maire et de « passer le témoin ». Quelques alertes de santé m’imposent, en effet, de restreindre mes activités. Tout en restant conseiller municipal, je vais donc me concentrer sur la présidence de la Communauté de Communes de la Save au Touch où se débattent aujourd’hui des questions cruciales pour l’avenir, notamment en matière d’aménagement du territoire, de développement économique et de transport.

Ma démission sera effective dans les premiers jours de janvier 2019 et un conseil municipal extraordinaire sera convoqué dans la foulée pour désigner celle ou celui qui aura la charge dorénavant d’exercer, en pleine responsabilité, les fonctions de maire de Plaisance-du-Touch.

Autour de moi, j’avais rassemblé des Plaisançoises et des Plaisançois prêts à se dévouer à la cause publique. Certains avaient déjà accompli, à mes côtés, un ou plusieurs mandats. D’autres s’investissaient pour la première fois. Aujourd’hui, tous ont fait leurs preuves et acquis une solide expérience. Vous connaissez leurs compétences et la force de leur engagement : vous pouvez leur faire toute confiance pour œuvrer dans l’intérêt de tous.

Avant de conclure, je tiens à remercier toutes celles et tous ceux qui ont siégé à mes côtés au conseil municipal durant ces trente dernières années. Remercier les agents de la collectivité pour leur professionnalisme et leur dévouement. Remercier les bénévoles associatifs qui n’ont jamais ménagé leurs efforts. Remercier ma femme, mes enfants, l’ensemble de ma famille et de mes amis pour leur soutien sans faille. Et vous remercier vous toutes et vous tous pour la confiance que vous m’avez toujours témoignée.

Je vous souhaite de belles fêtes de Noël et de Nouvel an.

Bien fidèlement,

Louis ESCOULA
Maire de Plaisance-du-Touch
Président de la Communauté de Communes
de la Save au Touch

Actualités récentes

Philippe GUYOT élu Maire de Plaisance du Touch

19/01/2019

Lors du Conseil municipal en séance extraordinaire qui a eu lieu ce samedi 19 janvier, Philippe GUYOT a été élu Maire de Plaisance du Touch.

Lire la suite

Attention : Faux démarcheurs

07/09/2017

La Ville n'a habilité aucune société pour du démarchage à domicile. Les conseils à suivre !

Lire la suite

Services & démarches