[COULOIRS AÉRIENS] Le bruit des avions : c'est NON !

14/02/2020
Mairie

Depuis plusieurs mois, la Direction de la Sécurité Aérienne Sud teste de nouvelles trajectoires de vol pour les avions décollant de l’aéroport de Toulouse-Blagnac face au sud et Plaisance du Touch est l’une des communes directement impactées par ces nouveaux couloirs aériens.

Malgré toutes les garanties qui avaient été données, le niveau de bruit ressenti au sol par les Plaisançois est devenu insupportable en raison d’une plus grande concentration, sur une même trajectoire médiane, des trajectoires de survol de la commune. Par ailleurs, même à une altitude de 3 000 m, les avions restent bruyants.

TEXTE DE LA MOTION VOTEE A L'UNANIMITE PAR LE CONSEIL MUNICIPAL REUNI LE MERCREDI 27 FEVRIER 2020

Objet : Opposition au survol de la commune de Plaisance du Touch par des avions décollant de l’aéroport de Toulouse-Blagnac face au sud.

Monsieur le Maire rappelle au Conseil Municipal le lancement, pour des raisons de sécurité aérienne, d’une expérimentation par la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC-Sud), de nouveaux couloirs aériens de l’Aéroport de Toulouse-Blagnac (ATB) en décollage sud, conduisant à un survol régulier de plusieurs communes peu ou non-survolées jusqu’alors et notamment la Ville de Plaisance-du-Touch.

Considérant les nuisances sonores insupportables impactant la ville de Plaisance-du-Touch du fait de ces modifications de trajectoires et l’altération réelle de la qualité de vie des Plaisançois.

Considérant que la Ville de Plaisance-du-Touch n’est pas concernée actuellement par le Plan d’Exposition au Bruit (PEB) de l’Aéroport Toulouse-Blagnac,

Considérant que l’industrie aéronautique revêt pour le bassin d’emploi une importance stratégique,

Reconnaissant que des efforts importants sont aujourd’hui consentis par l’ensemble des acteurs de la navigation aérienne, les compagnies, les pouvoirs publics et les collectivités pour améliorer l’acceptabilité de l’aviation et réduire son impact environnemental,

Considérant que tout projet de modification des couloirs aériens doit faire l’objet d’une large concertation avec les populations concernées au risque de ternir l’image et d’affecter l’activité économique d’un secteur pourtant vital pour notre territoire,

Considérant la motion votée en Conseil Municipal le 24 octobre 2019 visant à demander aux autorités aériennes que les habitants de Plaisance du Touch soient largement informés et étroitement associés à la définition des nouvelles trajectoires de décollage face au sud.

Considérant que la DGAC a indiqué lors d’une réunion le 20 décembre 2019 avoir décidé d’adapter les contraintes imposées aux pilotes et allonger l’expérimentation de quelques mois,

Considérant que la 4ème phase de test annoncée par la DGAC pour démarrer le 27 février maintient le couloir aérien au-dessus de Plaisance-du-Touch,

Considérant que la recherche du meilleur compromis possible entre sécurité et impact environnemental, a déjà conduit les autorités de la navigation aérienne à éloigner les trajectoires de la Ville de Pibrac,

Considérant le nombre très important de plaintes formulées par les Plaisançois depuis leur sensibilisation au test en cours,

Ceci exposé, il est donc proposé au Conseil Municipal la motion suivante :

- Le conseil municipal de Plaisance-du-Touch demande le renforcement des signalements d’infraction à l’ACNUSA (Autorité de contrôle des nuisances aéroportuaires) afin de sanctionner les compagnies ne respectant pas les procédures de décollage.

- Le conseil municipal de Plaisance-du-Touch demande la publication du niveau de bruit instantané maximum attaché à chacun des survols, indépendamment des calculs de moyenne, en particulier pour les avions qui survolent Plaisance tôt le matin ou en soirée, afin d’évaluer si la phase 4 amène des améliorations par rapport à la phase 3.

- Le conseil municipal de Plaisance-du-Touch demande, en fonction des résultats de la phase 4, le lancement d’une phase 5 avec déplacement du point BO423, de manière à éloigner les avions de la commune.

- Le conseil municipal de Plaisance-du-Touch demande l’étude de trajectoires de décollage face au sud avec un contournement de Toulouse par l’est.

- Le conseil municipal de Plaisance-du-Touch autorise Monsieur le Maire à utiliser tous les moyens nécessaires et légaux pour obtenir de la part des autorités de la navigation aérienne la définition de nouvelles trajectoires aériennes jusqu’au retour à une situation de survol de la commune acceptable en termes de nuisances sonores.

- Le conseil municipal demande que le périmètre de l’enquête publique visant à la consultation des populations concernées par ce projet de modification des couloirs aériens soit étendu à la commune de Plaisance du Touch, afin que les Plaisançois puissent exprimer leur avis, en toute connaissance de cause.

 

 

 

 

 

 

 

Prenez connaissance ici du courrier de l'Autorité de contrôle des nuisances aériennes (ACNUSA) en réponse à l'interpellation du maire de Plaisance du Touch

Retrouvez ci-dessous toutes les infos concernant les nouveaux couloirs aériens et les actions engagées par la commune.

 

Services & démarches